Désormais, quelle crédibilité va avoir la parole officielle? (Vidéo)

“Moralisation de la vie politique… République exemplaire… France inaltérable…”

Elle avait pourtant mal commencé la ripoublique de Macron avec trois ministres et une secrétaire d’Etat débarqués dans l’urgence: Bayrou, Ferrand, de Sarnez, Goulard.

Macron avait ensuite conduit au départ du général de Villiers…

Et puis…

Le géant Makao engagé par Benalla pour protéger le candidat Macron, retrouvé  en juin 2018 dans une vidéo, jouant avec Jawad Bendaoud ,le célèbre  hébergeur frappadingue des terroristes du 13 Novembre.

Le sulfureux référent En Marche! du Val-d’Oise Mohamed Saou, soutien d’Erdogan et fan de l’islamiste CCIF.

“Il a fait quelques trucs radicaux, c’est ça qui est compliqué, mais c’est un type bien Mohamed. Et c’est pour ça que je ne l’ai pas viré ! », l’avait ainsi excusé Emmanuel Macron, saluant même son « travail remarquable ».

Suspendu mais vite et discrètement réintégré le Mohamed.

Autre  copinage douteux avec  l’humoriste  Yassine Belattar, accusé  par Marianne d’entretenir « le déni de l’islamisme comme le discours sur “les Blancs” et les autres »,  comparant Thierry Ardisson à un nazi, ayant menacé le père d’un soldat assassiné par  Merah,  ayant animé un gala de soutien au CCIF, interpellé et placé en garde à vue, après avoir insulté un policier lors d’un déplacement de Macron, cependant, récompensé pour l’ensemble de son œuvre en intégrant le Conseil présidentiel des villes, lancé en faveur des « quartiers populaires ».

Plusieurs députés de la République en Marche se sont aussi admirablement illustrés:  M’jid El Guerrab a fracassé  le crâne du cadre PS Boris Faure, lequel avait dû être opéré et hospitalisé en soins intensifs. Mis en examen pour violences volontaires avec arme par destination, M’jid El Guerrab avait quitté de lui-même le parti majoritaire tout en restant député.

La député  Laetitia Avia qui avait mordu  un chauffeur de taxi…  Etc.

Tout ceci n’était pas terrible pour l’image de la macronie mais semblait ne pas être préjudiciable à sa Suffisance.

Au fil du temps, c’est surtout Moi-Je qui a terni son image en étant arrogant, méprisant, incohérent, multipliant les preuves qu’il était bien le président des riches,  adoptant des comportements indécents et puérils, etc., jusqu’à aller se fracasser dans les sondages.

Avec l’affaire, plutôt les affaires Benalla et tout ce que l’on sait des collusions, mensonges, passe-droits, etc., un fusible va probablement sauter, vraisemblablement, le directeur de cabinet de Macron, Dominique Strozda, 66 ans, qui devait prendre sa retraite en octobre prochain. Il bénéficiera donc de vacances un peu plus tôt.

De l’analyse d’articles divers, de nombre d’émissions, il ressort que tout l’Elysée et a minima, les sbires qualifiés de ministres étaient au courant des intolérables agissements de Benalla et l’ont couvert, Macron le premier, tant cet individu devait lui être indispensable ou en savoir trop. C’est ainsi qu’outre les invraisemblables privilèges déjà acquis, pour le remercier d’avoir tabassé un homme à terre en se faisant passer pour un policier, Manu lui fit octroyer, à titre gracieux, un bel appartement de fonction, quai Branly…

L’ancien ministre Montebourg a confirmé avoir viré Benalla en 2013, lequel lui servait alors de chauffeur, car ayant engendré un accident, il voulait en plus commettre un délit de fuite… Il parait que c’est en arrivant à Bercy qu’Alexandre aurait contracté le syndrome de la grosse tête, lequel perdure depuis cinq ans, s’illustrant de façons diverses… et plus récemment, lors de l’arrivée des Bleus sur le tarmac de Roissy, en donnant des ordres à l’officier de gendarmerie de l’aéroport… au nom de l’Elysée.

Désormais, Macronix se pare de mutisme et va, courageusement et tardivement, envoyer  au créneau le piètre Collomb, la Garde des sceaux ectoplasmique et le si fade Premier ministre, lesquels seront écoutés avec ferveur et crédulité feinte par les godillots d’En marche!

Selon Le Figaro, Richard Ferrand, président du groupe LREM à l’Assemblée nationale, aurait déjà transmis  des éléments de langage permettant aux députés et  militants de répondre aux critiques de la classe politique et aux questions des journalistes.

«Notre majorité a répondu favorablement à la demande de création d’une commission d’enquête ; la commission des Lois possède désormais les prérogatives pour le faire, et les premières auditions seront programmées très vite.»
«Le Parlement, en toute indépendance, pourra travailler sereinement et rendre ses conclusions.»
«Par ailleurs, l’Inspection Générale de la Police Nationale [IGPN] a été saisie et le Procureur de la République de Paris a ouvert une enquête préliminaire. L’ensemble des autorités compétentes est donc mobilisé afin de connaître la vérité. Les accusations de volonté d’étouffer cette affaire sont donc infondées.»
«Pour autant, alors que les réponses judiciaires et parlementaires ont été apportées, les débats ne reprennent pas normalement. Les oppositions, dans une alliance complice, font feu de tout bois pour troubler et interrompre les débats.»

Avec ces révélations, Le Monde a cassé l’effet On est les champions, remplaçant ce feuilleton finissant par un autre bien plus passionnant car il contient tous les ingrédients d’une bonne série estivale: secrets de couloir et de pouvoir, collusions, conflits d’intérêts, mensonges, fric, promotions injustifiées,  avec une dose de flics pas clairs…  manque plus que le sexe, mais sait-on jamais…

Les Français vont donc particulièrement s’intéresser à cette affaire. Elle va passionner tous les âges et toutes les sensibilités.

Toutefois, une question majeure se pose: désormais,  quelle crédibilité va avoir  la parole officielle.

Non seulement quant à l’affaire Benalla mais pour tout le reste?

Nous savons que vous ne leur avez jamais fait confiance, mais qu’en sera-t-il des moins avisés, des plus naïfs, de ceux qui voulaient encore espérer en la “magie” du Macronix?

En tous points, elle est vraiment lamentablement  minable cette affaire d’Etat. Se compromettre autant pour un pauvre mec avide de violence… se rêvant en super flic… sans passer les concours afférents…

Il est vrai que Macron aime beaucoup se déguiser, apparemment, Benalla aussi. Est-ce la justification de leurs liens étroits?

Sarkozy aurait dit que l’ère Macron finirait en farce et si ce vieux routard de la politique avait raison!

Un psychiatre italien a dit que Macron était un psychopathe capable de tout, surtout quand il était contrarié, espérons qu’il ait tort.

 

Mitrophane Crapoussin

 

Benalla habilité Secret défense depuis juin 2017.

 

Et en plus, Benalla a fait interpeller ses victimes! (Vidéo)

Partager