Haut

Décès d’Ettore Scola

Décès d’Ettore Scola

Aspect méconnu de sa carrière, il débuta comme dessinateur de presse (20 de ses dessins à l’intérieur de cet article). D’ailleurs, quand Frederic Mitterand  présidait aux destinées de la Villa Medicis, il lui rendit hommage, en 2009,  par une exposition de cent de ses dessins. Ettore Scola était  le plus “politique” des maîtres du cinéma italien. Il avait rejoint le Parti communiste italien (PCI) et deviendra même ministre de la Culture d’un cabinet fantôme formé en 1989 par les dirigeants communistes italiens. Ses deux filles Paola et Silvia avaient de leur côté réalisé en 2015 un documentaire sur leur père intitulé “En riant et en plaisantant”.

153231409-da43b9d1-dccd-4d35-9eaa-a98b8530a387

153420394-389756d2-6ee7-46dd-a542-d1b035fff4d3

153231326-70fe5529-43cf-406f-b095-16cd04505dda

153231449-72e4cb11-8609-4afc-8cfa-c6fc76c4c9bb

153232141-adfcb1d6-f8de-492e-ac35-2c573fd4593b

 

153231365-e8e699ee-52db-46ad-919c-b023f9e8c44c

153421226-e5efe874-9756-4a39-9941-05a3ec265550

153420339-7e976432-ea6d-4030-90f0-705a77dbf3b7

153420370-f1949a95-d9a7-4848-a5e1-506b62e13955

153420337-21a365c0-eb94-4b14-a01c-68760d12ae3f

153421174-d68dec1d-1a15-4721-9af6-4eec215f2093

153421169-fc05329e-6aa0-48b9-8aa4-bbba1ea077f8

153423219-a468c11f-87f5-41fc-a0a2-dfa7fa3ed2e6

153422658-183b23ec-2ff0-4a33-960f-33c3655fb2aa

153421222-5ab77b2b-9df5-4ab2-a50f-6b9cff01dbf6

153422039-10e7661c-16a7-41a6-95cd-a635ff26bbd0

153422118-8746532e-92ff-4038-92d6-9f294d24ea6f

153422099-39565ef5-5593-4ff9-b4c4-ab1a59c6fd13

153422188-3330b99e-1e36-4235-9809-60a2dd058818

153423245-ada981dc-7a16-48f9-9fff-dbe8218d3c42

Ses principaux films 

– 1964 : “Se permettete parliamo di donne” (Parlons femmes)

– 1965 : “La congiuntura” (Cent millions ont disparu)

– 1966 : “L’arcidiavolo” (Belfagor le magnifique)

– 1969 : “Il Commissario Pepe” (Le fouineur)

– 1970 : “Dramma della gelosia, tutti i particolari in cronaca” (Drame de la jalousie)

– 1974 : “C’eravamo tanto amati” (Nous nous sommes tant aimés)

– 1975 : “Brutti, sporchi et cattivi” (Affreux, sales et méchants)

– 1977 : “Una giornata particolare” (Une journée particulière)

– 1977 : “I nuovi mostri” (Les nouveaux monstres)

– 1979 : “La terraza” (La terrasse)

– 1980 : “Passione d’amore” (Passion d’amour)

– 1981 : “Il mondo nuovo” (La nuit de Varennes)

– 1983 : “Le Bal”

– 1985 : “Maccheroni” (Macaroni)

– 1986 : “La famiglia” (La famille)

– 1988 : “Splendor”

– 1989 : “Che ora è” (Quelle heure est-il ?)

– 1990 : “Il viaggio di capitan Fracassa” (Le voyage du capitaine Fracasse)

– 1993 : “Mario, Maria, Mario”

– 1995 : “Romanzo di un giovane povero” (Le roman d’un jeune homme pauvre)

– 1998 : “La Cena” (Le dîner)

– 2001 : “Concorrenza sleale” (Concurrence déloyale)

– 2003 : “Gente di Roma” (Les gens de Rome)

– 2013 : “Che strano chiamarsi Federico” (Comme c’est étrange de s’appeler Federico), documentaire sur Federico Fellini

  • Films dont Scola a été scénariste:

– 1953: “Due notti con Cleopatra” (Deux nuits avec Cléopâtre) de Mario Matooli

– 1955: “Lo scapolo” (Le célibataire), d’Antonio Pietrangeli

– 1965: “Il Gaucho”, de Dino Risi

Delit D'images
Pas de commentaires

Les formulaire de commentaire est actuellement fermé.

Traduire le site »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services