De leur halal à notre hallali!

De leur halal à notre hallali!

Par Edmond Furax

Aucune corrélation étymologique entre ces termes et pourtant… Hallali est le cri annonçant que la bête poursuivie est aux abois et par métonymie,  le moment où l’animal est mis à mort.  Cette expression  puise ses origines dans la vénerie où l’hallali était le cri de victoire poussé par les chasseurs lors de la capture du gibier. Ce terme, datant dans sa version moderne du milieu du XVIIIème siècl,e est composé du verbe haler signifiant exciter les chiens et de “à lui” au sens de après lui, lui étant l’animal pourchassé. Plus tard, au XIXème siècle, ce terme prendra le sens de mise à mort du gibier et c’est autour de 1877 que cette expression française prendra le sens figuré d’approche finale vers la mort ou la ruine.

Jugeons ce qui est, observons les faits intangibles, relisons les dires, vérifiant ainsi  l’effective et  triste corrélation entre halal et hallali.

Un très récent article du Figaro portant sur la réforme de l’islam de France nous rapporte que: “À côté des réunions régulières avec le Conseil français du culte musulman (CFCM), de «l’instance de dialogue» entre l’État et la seconde religion de France qu’il a créée, Bernard Cazeneuve préparait en fait dans la discrétion et depuis des mois une réforme assez fondamentale de plusieurs structures régissant l’islam en France qui a été annoncée le 29 août. Cette réforme touche quatre points fondamentaux de l’islam de France: la gouvernance globale de cette religion en France, le financement de la construction de nouveaux lieux de cultes, la formation des imams et la représentativité publique des cadres et de l’élite de cette communauté.”

Ce qui est officiellement en cours depuis très longtemps avec pour illustration plus récente  la déclaration de Cazeneuve en clôture de la réunion de l’Instance de dialogue avec le culte musulman, en 2015, laquelle fut poursuivie par bien d’autres, développant et confirmant ces engagements précis et fort importants quant à, non une gouvernance, mais une allégeance à l’islam dit de France, ce qui est une aberration, ou plus exactement un énorme mensonge, car l’islam est l’islam et partout le même, puisque soumis au Coran et à la charia.

Bien qu’il le nie désormais, Cazeneuve a réellement affirmé que: “Ce n’est pas un délit de prôner le djihad” et corrobore ses dires en ayant laissé, comme ses prédeceseurs dont Sarkozy,  le djihad continuer à s’installer en France: financements illicites des mosquées, protection accrue et majoritaire des mosquées, non fermeture des mosquées salafistes, non expulsion des imams virulents… et autres innombrables  mesures favorisant musulmans-islamistes… dont les bienfaits se sont manifestés au travers de diverses tueries ayant fait des centaines de morts, lesquelles ne sont pas manifestement le fait de catholiques et n’ont pas été revendiquées par le Vatican mais l’EI, lesquelles n’ont pas de plus engendré des manifestations de masse de la part des musulmans français… et pour cause.

Il y a dix-sept ans un arrêt imposait le voile islamique à la société française et dans l’espace public, depuis, vous n’avez pu que noter la prolifération de cet étendard politique, sans parler de l’essor de la burqua… Au-delà des épouvantables abattoirs temporaires du halal où, contrairement à notre législation quant au bien-être animal et aux normes d’hygiène, sont égorgés et martyrisés des milliers de moutons, toute viande achetée hors de la boutique d’un boucher connu et repéré procèdant de  l’abattage rituel comme le déclarait devant l’Assemblée nationale Dominique Langlois, le puissant président d’INTERBEV (Interprofession du Bétail et de la Viande), ce qu’aucun média sponsorisé ne relevât évidemment.

Plus récemment, l’arrêt du “Conseil d’Etat” a promu le port du burkini, promeuvant et entérinant surtout l’halalisation de la société et la dictature conséquente…

Depuis des années, l’Europe et donc la France imposent une pléthorique invasion migratoire de musulmans, que l’on nous oblige à très confortablement entretenir et qui, pour nous remercier, pillent et violent (cf. les innombrables scandales et autres faits divers), lesquels, quand leurs auteurs sont sanctionnés, ne reçoivent que des peines anormalement clémentes, qu’ils n’exécutent pas la plupart du temps…

Loi après loi, mesure après mesure, passe-droit après passe-droit… chaque jour, élus et magistrats à leur service nous imposent, insidieusement et officiellement,  l’islamisation de la France, laquelle est plus qu’en cours…

Pour preuve nouvelle: cet incident, devenu affaire d’Etat, advenu à ce chef, propriétaire du Cénacle, un beau et célèbre restaurant gastronomique de Tremblay-en-France. Certes une vidéo circule mais elle n’est que parcellaire et non convaincante, car l’on ignore ce qui a provoqué la réponse dite raciste de ce monsieur. Il est à noter qu’aussitôt, d’une façon scandaleuse, outre les associations sponsorisées à cette fin, des ministres sont tombés avec force et en nombre sur Jean-Baptiste Debreux, ne lui laissant pas le temps de s’exprimer, le forçant même à quitter son appartement avec sa famille car il avait la mauvaise idée de résider au-dessus de son restaurant.

Cet établissement n’est pas un restaurant halal et il est manifeste que les deux militantes salafistes venues y dîner n’y passaient pas par hasard, les musulmanes pratiquantes ne pouvant aller au restaurant seules, sans chaperon masculin…  C’est un restaurant luxueux et onéreux, il n’est qu’à consulter sa carte… Il s’y consomme force de très bons vins mais aussi des crustacés, du jambon Pata négra, de la côte de cochon ibérique (80 euros pour deux personnes)…  nombre de produits honnis du halal.

Pourquoi cette opération commando? Ce restaurateur est-il connu pour des prises de position ou propos déclarés politiquement incorrects et désormais proscrits et sanctionnés par des expéditions punitives… A-t-il des démêlés avec François Asansi, le maire communiste de Tremblay-en France?  Il n’y a pas que les deux clientes “provoquistes” qui sont voilées…

En bref, que ce soit ce monsieur ou beaucoup d’autres, étrangement toujours des “Français de souche”… nous ne sommes vraiment devenu qu’un gibier à maltraiter, plumer, pourchasser et tuer, comme le prouve les divers massacres islamistes que Sarkozy et Hollande ont laissé se préparer et se perpétrer sur notre territoire, lesquels furent sans réplique majeure, exceptés les “Padamalgam” à répétition et autres culpabilisations et stigmatisations des Français non musulmans.

En laissant le halal  pénétrer, s’installer et envahir notre pays, nous avons provoqué  notre hallali, terme s’employant aussi au figuré pour qualifier le dernier temps d’une poursuite: l’approche de la mort.

Et très bientôt, par la volonté de Najat Belkacem, nos enfants vont devoir apprendre l’arabe…

Halal jusqu’à la lie!

Page Fb de soutien au restaurant Le cénacle et à son chef.

 

 

 

Partager

1 commentaire

  1. FERRER

    Je retiens des évènements passés que la démocratie confère le pouvoir. Et je persiste a croire que celui qui détient le pouvoir se doit de l’exercer! Autre chose en effet est de savoir à quoi le pouvoir est destiné. A reformer, a imposer,a ne rien faire ?
    Les socialistes ont bien compris: ils n’hésitent pas a aller aux limites de l’acceptable : -le mariage pour tous, la reforme de l’éducation nationale, l’immigration qui accélère le “grand remplacement “….
    Si la droite ou l’extrême droite parviennent au pouvoir c’st une révolution qu’elles devront réaliser, au nom de la démocratie qui légitime le renversement des institutions et des lois scélérates.

Commentaires fermés