La cuisine d’Asie centrale ! (Vidéo)

La cuisine d’Asie centrale a des parfum de Moyen-Orient ou des pays de la Méditerranée. On retrouve le riz, cultivé sur place, les légumes, le yaourt, la viande grillée…Les épices (nombreuses et odorantes sur les marchés) et herbes aromatiques sont grandement utilisés telles que le sésame, le cumin, le persil, l’aneth, la coriandre, les différents poivres…

Les viandes les plus communes sont le mouton, le boeuf, le poulet, le cheval (souvent en saucisses) et les abats. On trouve également du porc car rappelons que l’Islam est la religion principale mais c’est un islam très tolérant.

Une mention spéciale pour les produits laitiers qui ont un vrai goût que l’on n’avez pas retrouvé depuis l’enfance.

Je vous épargnerez les noms compliqués mais on trouve du kéfir, yaourt maigre aigrelet, de la crème fraîche, du beurre délicieux, du fromage frais ainsi que des boules de fromage séché (kurut) qui peuvent se conserver très longtemps et qui font partie de la nourriture du voyageur….

Le pain, plat fait partie intégrante de tous les repas. On le paye en plus du repas. Il est différent d’une région à l’autre et peut être parsemé de graines de sésame ou de coriandre. On trouve aussi du pain russe, carré blanc ou noir.

Les salades sont rafraîchissante et variées, concombres, tomates, pommes de terre, aubergines, choux, betteraves…

Les terres sont propices à la culture des fruits, des noix…

Comme boisson, le thé est bu tout au long de la journée, noir ou vert, selon le goût et l’envie du moment. Les maisons de thé ou chaïkhana sont agréables, on s’installe sur des tapchan, entre banquette et lit, surmonté de matelas et d’une table basse et on se laisse vivre…

Au Kirghizstan, très souvent, le thé noir est infusé longuement et on le rallonge avec de l’eau au moment de le boire. Et on retrouve souvent les beaux samovares.

On trouve aussi de la bière, de la vodka ou du vin (produit dans certaines régions).

Au Kirghizstan, le koumis ou lait de jument fermenté, avec un faible taux d’alcool est très apprécié l’été.

Il y a aussi le boz, qui est une boisson fermentée à base de céréales, c’est légèrement pétillant, aigre, différent quoi !

Parmi les plats les plus populaires, on peut citer, le plov à base de riz, de viande de boeuf ou d’agneau bouillie puis grillée, des carottes et quelquefois des raisins secs, des pois chiches.

Les chachliks ou brochettes de viande, servies avec des oignons au vinaigre, sont très populaires dans le nord de l’Ouzbekistan.

Les manty sont des raviolis ronds farcis de viande et d’oignons et cuits à la vapeur.

Les pirojkis sont des chaussons russes, frits et farcis de viande ou de pommes de terre

Les samsa sont des petits pains farcis de viande et d’oignons.

On trouve aussi des soupes, légumes, viande, lentilles, bortsch, pommes de terre – oseille – oeuf, nouilles…

Les laghmans sont des plats de nouilles (influence des chinois musulmans).

Au Kirgizstan, un des plats traditionnels est le beshbarmak (qui signifie 5 doigts) composé de nouilles faites maison et de viande de mouton ou de cheval et le tout est cuit dans un bouillon.

Toujours dans ce pays montagneux, on trouve des petits beignets appelés boorsok et accompagnés de crème fraîche bien onctueuse.

En Ouzbekistan, on peut trouver des bouillies de viande de boeuf ou de mouton, cuites avec des céréales et saupoudrées de sucre, étonnant !

Le pot au feu local, avec du boeuf, des pommes de terre, des oignons et d’autres légumes est très bon mais un peu gras.

Nous avons eu la chance de goûter de l’agneau cuit de deux façons différentes, Le premier, appelé « tandir » est cuit longuement dans un four à pain en terre cuite et l’autre, « jiz », consiste à faire cuire la viande dans de la graisse. On obtient ainsi une texture très moelleuse.

Les desserts ne sont pas très nombreux. On a toutefois dégusté un dessert fait à base de pâte frite et recouvert de miel qui n’était pas sans rappeler certains desserts marocains.

Avec le thé, on peut se régaler avec des amandes ou des cacahuètes enrobées de sucre, des raisins secs ou des noyaux d’abricots grillés et légèrement salés dont on mangera l’amande après avoir cassé la coque.

On retrouve les fruits en compote, frais, secs comme les abricots ou en confiture.

La confiture de cassis et le miel du lac Issyk Kul au Kirgizstan sont délicieux.

Source

 

Partager