Haut

Critique critique de Cars 3 (Bande-annonce)

Critique critique de Cars 3 (Bande-annonce)

Cars 3 est, comme le nom l’indique, le troisième opus d’une série de contes qui s’inscrivent dans un univers peuplé uniquement de voitures ou de véhicules en général et qui possèdent des caractères et des personnalités se rapprochant des humains. On est là dans l’univers du rêve de l’enfance, de l’enfant qui joue avec ses petites voitures et invente des histoires. Les parents, nous les en prévenons, risquent d’être fort sollicités par leur progéniture pour l’achat des produits dérivés, en particulier les petites voitures tirées de l’univers du film.
 
Les deux premiers opus étaient réussis. Ils traitaient des aventures de voitures de course en réussissant à captiver les enfants et à distraire par des allusions cinématographiques perceptibles d’eux-seuls les accompagnateurs adultes. Comment renouveler encore ce thème connu dans Cars 3 ? Les scénaristes ont visiblement échoué dans cette difficile entreprise.
 
Le coureur-vedette est désormais contesté par une génération montante de nouvelles voitures de course, plus modernes, plus rapides. Sur le pur plan graphique, l’ensemble est d’ailleurs relativement réussi et ces nouvelles voitures ont en effet l’air d’appartenir à une génération ultérieure. Un pilote de course doit l’emporter non seulement grâce à sa machine mais aussi, voire davantage, grâce à la force de ses qualités mentales. Il doit faire preuve d’une résistance nerveuse exceptionnelle et d’un grand sens tactique durant la course. Le coureur vieillissant, sur le déclin, tente de réagir. Il consent à accepter le soutien d’un nouveau et très riche sponsor qui le soumet à un programme d’entraînement fort exigeant. L’ancien champion continue de douter mais finit par sympathiser avec la voiture-entraîneuse. Cette histoire centrale est étalée, avec quelques péripéties annexes, sur 1h50, ce qui est beaucoup trop. Le film aurait pu être acceptable peut-être sur 1h20. Rappelons qu’un format court doit particulièrement s’imposer pour les plus jeunes, le public le plus vite lassé.
 

Certains enfants ont dormi devant Cars 3

 
Selon nous, évidemment en tenant compte du fait fondamental qu’il s’agit d’un film pour enfants, Cars 3 s’avère décevant, manqué, tournant en rond. Les coups de théâtre se devinent un quart d’heure à l’avance, au moins. On n’attendait certes pas des leçons de conduite automobile ou des réflexions spécifiques détaillées sur les voitures de course, mais les enfants n’apprendront même pas que même le meilleur pilote ralentit dans les virages, sous peine de partir dans le décor ; là, il est conseillé à la voiture de réaliser dans les virages un retournement de type salto acrobatique… Cela amusera peut-être les 3-5 ans, et encore…En outre du politiquement correct a été infusé à haute dose dans un sujet qui ne s’y prêtait pourtant pas du tout. Dans la salle certains enfants ont dormi, d’autres ont apprécié mordicus Cars 3 mais ce film ne nous semble présenter aucun intérêt.

Lu sur RITV
 

Delit D'images
Pas de commentaires

Les formulaire de commentaire est actuellement fermé.

Traduire le site »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services