Haut

Un coup bien monté et dévoilé!

Un coup bien monté et dévoilé!

Un malheureux restaurateur du Tremblay (93) a osé refuser à deux musulmanes voilées le droit de manger dans son établissement. Bien évidemment, une des deux « discriminées » a filmé toute la scène, qui se retrouvera en quelques minutes sur les réseaux sociaux. Le cauchemar du propriétaire commençait : son site était hacké, la police intervenait chez lui, le ministre Rossignol le signalait à la DILCRA, un nouveau machin antiraciste mis en place par Valls, le maire communiste de la ville l’enfonçait, de jeunes musulmans venaient lui faire la leçon, de manière menaçante, devant ses locaux… Le malheureux avait beau s’aplatir, s’humilier, demander pardon, son compte est bon, son restaurant est mort et il finira probablement devant un tribunal. Belle provocation réussie, les associations musulmanes qui seront reçues par Cazeneuve (qui s’excusera probablement au nom de la France) vont gémir sur « l’islamophobie » et le racisme de nos compatriotes, et sur le grave traumatisme subi par les deux « victimes ».

Comment ne pas penser à cette propriétaire d’un gîte de montagne, Fanny Truchelut, qui, il y a juste 10 ans, dans les Vosges, avait eu la surprise de voir deux personnes, à qui elle avait réservé une chambre par Internet, se présenter voilées. La propriétaire, qui avait d’autres clients, avait demandé à ces deux femmes de retirer leur voile dans les parties communes de son gîte. Devant leur refus, elle leur avait rendu leurs arrhes. Bien organisées, les « discriminées » s’étaient précipitées voir la LDH et le MRAP, qui les avaient encouragées à déposer plainte, ce qui fut fait. Qualifiée de « raciste » par la presse locale, Fanny finira au tribunal. Elle se fera condamner, dans un premier procès inique, à 8.500 euros d’amendes et de dommages et intérêts, et à 4 mois de prison avec sursis. Elle fit appel, en vain, et finit ruinée, devant vendre en catastrophe un gîte dans lequel elle avait tout investi.

Il y a beaucoup de similitudes entre ces deux histoires : même provocation de militantes voilées, même réprobation unanime de la bien-pensance, et probablement même issue : la mort sociale de deux courageux entrepreneurs qui, naïvement, pensaient qu’ils pouvaient accepter qui ils voulaient dans leur établissement, et donc interdire qui ils ne voulaient pas.

Mais dans la période où le burkini constitue un accès de fixation, et où nombre de nos compatriotes, dans le contexte des attentats musulmans, ne supportent plus ce qu’ils ressentent comme la provocation de trop, est-on condamné, si on va sur une plage, dans un gîte de montagne ou dans un restaurant, à subir ces accoutrements – burkini ou voile – que le Premier ministre qualifie lui-même de « symbole d’asservissement de la femme comme si la femme dans l’espace public était impudique », ajoutant : « Ce sont des signes de revendication d’un islamisme politique qui vise à faire en sorte que, dans l’espace public, on fasse reculer la République. » A-t-on encore le droit, en France, d’aller au restaurant en famille ou entre amis, sans subir cette agression visuelle qui va gâcher ce moment de plaisir ?

Imposer le voile ou le burkini, dans tous les espaces de la société – plages, restaurants ou gîtes de montagne -, est une autre façon, pour les soldats d’Allah, de faire la guerre à la France, en interdisant à nos compatriotes de conserver leur mode de vie dans l’entre-soi, et en leur imposant, massivement et partout, l’uniforme d’un islam incompatible avec nos valeurs.

Bon courage aux restaurateurs…

Pierre Cassen – Boulevard voltaire

Page FB de soutien au patron du restaurant Le cénacle de Tremblay-en- France.

Delit D'images
13 Commentaires
  • Ci-devant Ermadec

    Alors qu’il suffisait de les laisser follement espérer dans un coin !!! Quel manque de subtilité…

    29 août 2016 à 15 h 08 min
  • to

    Il est difficile à notre époque gouverne par une bande de véreux corrompus d’être tranquille et de choisir qui l’on veut accueillir ou pas, le pays est devenu une dictature gouverné par de lamentables traitres qui n’ont qu’une idée en tête changer le peuple français par un peuple musulmans haineux et m’éprisants qui n’ont qu’un but conquerir la France !
    Je regrette qu’il n’existe plus la peine de mort pour tout ceux qui ont causé un tel chaos dans notre beau pays

    29 août 2016 à 22 h 47 min
  • Nolan

    Je viens d’avoir Le Cénacle au téléphone. Sachez qu’ils sont ouverts et qu’ils attendent les clients. Que ceux qui sont dans le coin n’hésitent pas à y aller, ils sont recommandés par le Guide Michelin.
    FAITES PASSER LE MESSAGE.

    29 août 2016 à 22 h 54 min
  • joelle

    le prochain restaurateur , j’espère qu’il leur servira un truc qui leur fera mal au bide comme jamais; ca leur évitera de revenir

    31 août 2016 à 12 h 33 min
  • padinem

    La meilleure solution serait que les restaurateurs ne désirant pas “accueillir” ces êtres mettent à l’entrée du resto des saucissons, des jambonneaux pendus et des décorations cochons !!! Face à l’insistance, alors que l’endroit est mixte et non hallal, le restaurateur pourra faire valoir la provocation !!!

    31 août 2016 à 14 h 01 min
  • borghi

    Ce restaurateur à était piégé car je ne comprend pas ce que ces personnes religieuses fêsaient dans ce lieu non halal.c est uniquement de la provocation.je ne comprends pas cette justice!!!!

    31 août 2016 à 19 h 25 min
  • Patrick Bandiera

    là on fait quoi ? https://youtu.be/_b9ZQ906NCM

    31 août 2016 à 23 h 39 min
  • moulin gilles

    il avait juste à leur dire que c’est un restaurant spécialisé dans le porc. si tous les restaurants français faisaient çà, il n’y aurait plus de problème

    1 septembre 2016 à 3 h 07 min
  • Anonyme

    Dans de telles situations il serait intéressant qu’il y ait dans le même lieu des personnes habillées ou déshabilllées hyper-sexy, voire seins nus!

    1 septembre 2016 à 11 h 00 min
  • Claudy le juste

    Ces femmes sont venues uniquement dans le but de provoquer un scandale qui a été minutieusement préparé, et sont donc des fauteurs de troubles et ont été écartées, quoi de plus normal. Par contre des réunions anti-blanc qui sont elles raciste et là on ne dit rien. Une preuve de plus de la justice à sens unique. C’est scandaleux.

    1 septembre 2016 à 11 h 04 min
  • cyril

    cela creve les yeux que ces jeunes femmes ne sont pas arrivée ici en feuilletant le michelin,c est une provocation d une des dizaines d asso pseudo anti raciste qui se gave d argent publique tout en en detournant une bonne partie pour eux même voir les cochons de dray desir and co,n avec la benediction de nos crapus de politiques.l

    2 octobre 2016 à 10 h 26 min
Traduire le site »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services