Connaissez-vous les matafans? (Vidéo)

Le matafan est vieille recette savoyarde qui peut être sucrée ou salée & vient de “matefaim” qui veut dire mâte la faim qui comme son nom l’indique permet de se caler pour quelques heures. D’ailleurs dans les temps anciens, les paysans mangeaient un matafan vers 4/5 h avant d’aller travailler au champ afin de tenir jusque 10/11 h.

Ingrédients (pour une dizaine de matafans)
50 cl de lait demi-écrémé
1 petite louche d’eau
500 g de farine
1 pincée de sel
1 poignée de sucre
6 œufs
Environ 50 cl d’huile de friture
Pour servir: tome des bauges, salade verte, pommes de terre bouillies

Préparation

Versez la farine dans un grand saladier ou cul de poule, ajoutez le lait et fouettez vigoureusement, ajoutez l’eau, le sucre, le sel et fouettez de nouveau. Laissez reposer une nuit ou idéalement 24 heures au frais. Ajoutez alors les œufs un par un. Faites chauffer un bon centimètre d’huile dans une poêle à bords hauts. Versez deux louches de pâte quand l’huile est bien chaude en traçant un cercle avec la louche. Ne cherchez pas à faire une “crêpe” uniforme. Ce qui est bon, ce sont les petits morceaux en dentelle bien croustillants ! Quand le matafan est bien doré d’un côté (2-3 minutes) retournez-le et laissez dorer de l’autre côté. Egouttez sur du papier absorbant et faites cuire le reste de pâte.
Servez bien chaud, avec du fromage (dans le Massif des Bauges, avec de la tome des Bauges), une salade verte et des pommes de terre bouillies.
Cette pâte est aussi utilisée pour y plonger des rondelles de pommes et les cuire en beignets.

Conservez les matafans à four doux le temps de cuire toute la pâte.

Partager

1 commentaire

  1. Astarté

    Dans la recette du matafan on ne verse pas toute la louche de pâte d’un seul coup. On la verse lentement, en filet, dans l’huile, avec la poêle posée à plat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *