Haut

Comment Berlin est devenue la capitale de l’« urbex » (Vidéo)

Comment Berlin est devenue la capitale de l’« urbex » (Vidéo)

Capitale nazie puis avant-poste soviétique, Berlin regorge aujourd’hui de terrains vagues et de bâtiments à l’abandon. Des lieux sillonnés par les graffeurs et les amateurs d’exploration urbaine (« urbex »), avant que les professionnels du tourisme n’y devinent un potentiel commercial.

Après la chute du mur de Berlin et la réunification des deux Allemagne en 1990, de nombreux bâtiments de la capitale allemande ont été désertés, beaucoup tombant même dans l’oubli. Terrains de jeu des « urbexeurs » (de l’anglais « urban exploration », exploration urbaine), et des street artistes, ces bâtiments de l’ancienne RDA se font aujourd’hui de plus en plus rares à Berlin. Depuis quelques années, la ville et des propriétaires mettent en scène ce patrimoine atypique pour raconter le passé de la capitale allemande.

Delit D'images
Pas de commentaires

Le formulaire de commentaires est actuellement fermé.

Traduire le site »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services