Haut

La Cheyrelle, joyau art nouveau du Cantal (Vidéo)

La Cheyrelle, joyau art nouveau du Cantal (Vidéo)

A l’origine La Cheyrelle est une ferme manoir construite en 1858 par Auguste Felgères, maître des postes à Murat, et par sa femme Marie Peschaud, pour leur servir de résidence d’été et loger leur fermier. En 1872, Auguste Felgères meurt. Sa veuve poursuit, dans le même esprit, les travaux commencés, puis en 1896, Pierre Felgères, son fils, prend le relais. Après quelques tentatives avec des architectes locaux, comme Félix Serre de Murat, il décide en 1901 de confier le chantier à son beau-frère, l’architecte parisien René Dulong, et à son associé et ami, Gustave Serrurier-Bovy. Ce dernier est alors une des figures les plus originales de l’avant-garde belge et des arts décoratifs au tournant des XIXe et XXe siècles. Associé à René Dulong, il va transformer le visage de La Cheyrelle.
A l’extérieur, il métamorphose le manoir d’Auguste Felgères en une grande maison d’été. A l’intérieur, Gustave Serrurier-Bovy fait de La Cheyrelle un manifeste de ses idées nouvelles. Il conçoit aussi le mobilier dans cet esprit d’art total qui caractérise le renouveau des arts décoratifs.
Delit D'images
Pas de commentaires

Les formulaire de commentaire est actuellement fermé.

Traduire le site »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services