Haut

C’est le très influent et fluctuant groupe Bellota qui vous gouverne! (Vidéo)

C’est le très influent et fluctuant groupe Bellota qui vous gouverne! (Vidéo)

 

Avant de gravir les marches de Matignon, Edouard Philippe n’était pas un homme seul en politique. Comme le révèle Le Figaro, le désormais ex-maire du Havre était entouré d’une poignée d’élus de droite qui formaient un groupe solidaire appelé “Groupe Bolleta”. Ce sont par exemple ses amis qui lui ont soufflé l’idée de semer les journalistes qui le poursuivaient derrière son taxi le jour de sa nomination. Ni vu ni connu, Edouard Philippe avait alors fait mine de se rendre à l’Assemblée pour brouiller les pistes… avant de ressortir quelques minutes après de l’autre côté en voiture banalisée.

“Depuis cinq ans, la bande d’amis est inséparable”, note le quotidien, qui relate l’origine de ce groupe amical. C’est au lendemain des législatives de 2012 que le cercle voit le jour, quand Benoist Apparu organise un dîner au restaurant Bellota-Bellota, rue Nicot, près de l’Assemblée. Autour de la table se trouvent des convives de la même génération à droite : Franck Riester, Bruno Le Maire, Thierry Solère et… Edouard Philippe. Cinq ans plus tard, l’un est devenu Premier ministre, l’autre ministre de l’Economie, et les deux autres, députés, ont formé le groupe LR-UDI “constructifs” à l’Assemblée, un groupe proche de la ligne Macron. (…)

“Macron a vite repéré notre petit groupe”

(…) A l’approche du premier tour de la présidentielle, les membres du groupe sentent que la droite ne va pas l’emporter, et décident de se rapprocher d’Emmanuel Macron, et vice-versa. “Macron a vite repéré notre petit groupe quand il était ministre de l’Économie. On se voyait à la buvette de l’Assemblée, raconte un membre de la bande. Après, on s’est régulièrement retrouvés les uns ou les autres à des dîners avec lui. Une fois devenu président, Emmanuel Macron sent qu’il y a des gens qui sont prêts dans ce groupe pour la recomposition politique.”

“Hé les mecs, je croyais qu’on avait perdu la primaire !”

Le groupe apprend vite la probable nomination de l’un des leurs à Matignon en la personne d’Edouard Philippe. Ses amis décident de le soutenir et de ne pas rater l’opportunité. “La cohabitation idéologique et tactique au sein des Républicains devient de plus en plus compliquée. On en tire les conséquences : ce qui compte ce sont les idées, les partis doivent s’adapter”, énonce un des membres. La suite, on la connaît : Edouard Philippe sera nommé Premier ministre, Bruno Le Maire et Gérald Darmanin ministres, Thierry Solère élu questeur à l’Assemblée, Gilles Boyer nommé auprès du Premier ministre à Matignon… Pour l’anecdote, en découvrant pour la première fois le bureau d’Édouard Philippe, un du Groupe Bellota s’est exclamé en riant : “Hé les mecs, je croyais qu’on avait perdu la primaire !”.

Source

Delit D'images
Pas de commentaires

Le formulaire de commentaires est actuellement fermé.

Traduire le site »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services