Haut
dostoievski Les grands écrivains et les assassins en série

Les grands écrivains et les assassins en série

Les 4 Vérités

Nicolas Bonnal

La société actuelle, qui ignore le péché originel, se gorge de monstruosités diverses et de cannibales lecteurs ; mais si une once de violence sur le terrain se manifeste, elle s’offusque : et de s’interroger sur les raisons bien sûr politiques d’un massacre en série. Car tout électeur populiste est un assassin en masse qui s’ignore.

Sauf que pour le massacre de Nanterre, on ne parle ni de l’écologie ni de la ligue des droits de l’homme, et que lorsque des musulmans massacrent qui l’on veut où l’on veut, on s’empresse de déclarer savamment que ce n’était pas écrit expressément dans le Coran, et que l’islam bien sûr est une religion d’amour, de tolérance et de prêchi-prêcha, etc.

Les écrivains du XIXème siècle avaient, eux, les yeux bien ouverts sur l’humanité massifiée. Reprenons le grand classique sur l’envie de tuer : Crime et châtiment. Voici ce qu’écrit Dostoïevski (photo) de la tentation de Raskolnikov ; ce dernier entend d’ailleurs une conversation d’étudiants qui reproduit sa propre obsession. Cela signifie qu’il n’est pas une exception.

Je plaisantais, évidemment, mais écoute : d’un côté, cette vieille femme stupide, insensée, médiocre, malade, méchante, dont personne n’a besoin, et qui même au contraire est nuisible, qui ne sait pas elle-même pourquoi elle vit et qui bientôt mourra naturellement.

Le dégoût de son prochain est le fondement, dans la société déchristianisée, de cette volonté d’éliminer autrui : l’enfer c’est les autres, n’est-ce pas ?

Espagne/ Son frère ayant assassiné, l’autre en étant suspecté, elle appelle à la paix! (Vidéo)

L'un des frères d'Hafida Oukabir a été tué par la police après l'attaque à la voiture bélier de la station balnéaire espagnole de Cambrils. Un autre, soupçonné d'être impliqué dans la préparation des attentats, a été arrêté....

L'un des frères d'Hafida Oukab...

Lire la suite

Expos à voir en province

Mantegna graveur, dans les collections de la BNF. Jusqu’au 2 octobre 2017, musée des beaux-arts de Tours. Mantegna (1431-1506) a-t-il gravé lui-même, ou employait-il des graveurs qui suivaient ses directives ? On ne sait. Ses gravures sont en tout cas très personnelles....

Mantegna graveur, dans...

Lire la suite
Traduire le site »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services