Haut

Castelnau de Montmirail (Vidéo)

Castelnau de Montmirail (Vidéo)

Castelnou de  mon Mirailh tel était le nom de CASTELNAU de MONTMIRAL sous la plume d’un notaire en 1241. « Castelnou » pour « château neuf » et « mon mirailh » pour désigner un mont qui est à la fois admirable par sa beauté mais d’où l’on peut également regarder, surveiller….

.CASTELNAU DE MONTMIRAL se dresse sur un promontoire en avancée de la chaîne des coteaux qui longe la rive gauche de la Vère. Cette position, permettant de surveiller l’amont et l’aval d’une grande partie du bassin de la rivière, convenait parfaitement à un château et à un village du Moyen Age. C’est Raymond VII, dernier Comte de Toulouse d’origine occitane, qui ordonna sa construction dans les années 1220. Sans doute y avait-il un habitat plus ancien, peut-être d’origine gallo-romaine, dispersé dans les environs. Cependant la fondation de CASTELNAU DE MONTMIRAL permet au Comte de Toulouse de regrouper les populations et ce, afin de mieux les contrôler économiquement, politiquement et juridiquement. Qui plus est, il bénéficiait aussi de l’aide des villageois pour défendre cet emplacement stratégique et entretenir murailles et appareils défensifs…….Raymond VII octroie aux habitants de CASTELNAU DE MONTMIRAL privilèges et franchises afin d’inciter au peuplement du nouveau village : permission de paçage dans la forêt proche, exemption de péages dans l’Albigeois, etc.

Dès l’origine, la communauté est administrée par 4 consuls, nommés par le seigneur ou son juge sur une liste de 8 personnes présentée par les consuls sortants. Ce sont ces mêmes consuls qui en 1341, lors des négociations pour le financement de la guerre de Cent ans nièrent farouchement être les habitants d’une bastide afin d’éviter l’impôt. Louis XIII est passé à Castelnau de Montmiral le 24 juin 1622, logé dans la maison de “Tonnac”. C’est également le lieu d’habitation de la célèbre famille Privat……….Pendant la Guerre de Cent Ans, les anglais conduits par le prince Noir, envahissent l’Albigeois en 1345. Ceux-ci se retireront sans oser attaquer la ville… …….Pendant les guerres de religion, Castelnau-de-Montmiral n’adhère jamais au protestantisme et accueille les catholiques de Gaillac, qui ont été chassés de la ville par les protestants majoritaires. En janvier 1587, une attaque du capitaine protestant Bruniquel est repoussée. Selon la légende une femme revenant de puiser l’eau à la fontaine du Théron aurait donné l’alerte, contraignant les assaillants à une retraite précipitée. Sur la blason, on retrouve la présence du château féodal “le château du Guet”, détruit à cause de sa vétusté en 1819.

Delit D'images
Pas de commentaires

Les formulaire de commentaire est actuellement fermé.

Traduire le site »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services