Ca sent le roussi pour Muriel Pénicaud! (Vidéo)

Alors que probable ordre de Macron, l’on vient de lui éviter un procès pour harcèlement, en dédommageant à vos frais la victime, elle n’échappera peut-être  pas à l’affaire Business France… Dans cette vidéo, vous la verrez se placer auprès du petit Macron et surtout à 17′, vous l’entendrez mentir effrontément. (NDLR)

Les choses se compliquent pour Muriel Pénicaud sur le front judiciaire. Entendue jeudi pendant plus de six heures, l’ancienne directrice de la communication de Business France, Fabienne Bothy-Chesneau, est ressortie sous le statut de témoin assisté de son face-à-face avec les juges d’instruction Renaud Van Ruymbeke, Dominique Blanc et Charlotte Bilger. Convoquée aux fins de mise en examen pour le délit de favoritisme, elle a convaincu les magistrats qu’elle n’avait été qu’une simple exécutante dans l’organisation de la French Tech Night à Las Vegas autour d’Emmanuel Macron en janvier 2016, qui intéresse la justice.

Une atmosphère “pesante et délétère” à Business France

Selon nos sources, Fabienne ­Bothy-Chesneau a assuré que Muriel Pénicaud était “informée de tout”, contrairement à ce qu’assure la ministre depuis le déclenchement de l’affaire. La défense de l’ancienne chargée de communication a remis aux magistrats une “note relative aux délégations applicables au sein de Business France” du 23 avril 2015 qui prouverait la responsabilité de la directrice générale de l’époque, Muriel Pénicaud… “C’est un fait indiscutable”, indique au JDDl’avocat de l’ex-dir com, Me Bruno Quentin, “parfaitement satisfait” de l’audition de jeudi. L’ancienne collaboratrice de Muriel Pénicaud a aussi décrit une atmosphère “pesante et délétère” au sein de Business France. Elle a dressé un portrait sans fard de Muriel Pénicaud et de son “management par le stress”.

 

Source

Partager