Bobards et propagande: le meilleur de la semaine! (Vidéo)

 
Mardi 16 janvier Emmanuel Macron était au « chevet des migrants ». Pour la presse, à Calais le président à réussi à lier « émotion et raison ». Mais cette comédie n’est pas suffisante pour les journalistes, la France doit être une terre d’asile et accueillir « les migrants ».

Sur les ondes de France culture (service public) Michelle Perrot affirme que la galanterie serait non pas l’expression de la civilisation et de la culture Française, mais l’expression de la domination des hommes sur les femmes. Michelle Perrot est présentée par la radio comme « Historienne » ce qui est exact. Mais France culture trompe l’auditeur en omettant de préciser qu’elle est militante féministe. L’information est pourtant connue, elle apparait dans les premières lignes de la notice wikipedia sur Michelle Perrot.

Lundi 16 janvier à 20h00 le Média de la « France insoumise » diffusait sur Youtube son premier JT. Les médias « ont adoré », et les journalistes souhaitent la bienvenue à ce nouveau média « indépendant ». 1 mois plus tôt, le son de cloche était bien différent, les journalistes évoquaient avec réticence le 1er JT du média russe RT.

 
L’Elysée s’abroge le droit de déterminer qui est journaliste et qui ne l’est pas. En 5 jours, les reporters de la chaine russe Russia Today se sont vus interdire à deux reprises l’accès à des réunions organisées par l’Elysée avec les médias. Un acte de censure dans un pays où l’on critique la Russie pour sa « presse aux ordres ».

Samedi 13 janvier fête de l’épiphanie à l’Elysée, l’AFP invente la traditionnelle galette des rois et des reines et provoque un tollé sur tweeter. Une dépêche entre militantisme féministe et bobard historique.

Partager