Haut

Au fond de la Manche, ces déchets nucléaires qui inquiètent… (Vidéo)

Au fond de la Manche, ces déchets nucléaires qui inquiètent… (Vidéo)

A bord du Rainbow Warrior III, Greenpeace a mené une nouvelle opération le long des côtes du Cotentin, ce vendredi, au cœur d’une zone sensible comprenant notamment l’usine de retraitement des déchets nucléaires d’Orano, à la Hague, l’EPR de Flamanville (Manche), et proche de la fosse sous-marine des Casquets, où ont été déversés des déchets pendant des dizaines d’années. Munis de plusieurs banderoles, les activistes de l’ONG internationale ont dénoncé, entre autres, le « fiasco » de l’EPR et les rejets -légaux- pratiqués directement dans la mer par l’usine de la Hague.

Une « piqûre de rappel », selon Yannick Rousselet, chargé de mission à Greenpeace France et habitant de la région. Dans un communiqué, Orano rappelle de son côté qu’elle « dispose d’autorisations de rejets fixées par la réglementation française qui font l’objet d’un contrôle strict par les autorités » et que ces « rejets liquides n’ont pas d’impact sanitaire »

Delit D'images
Pas de commentaires

Les formulaire de commentaire est actuellement fermé.

Traduire le site »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services