Haut

Une archéologie pas si biblique que ça…

Une archéologie pas si biblique que ça…

 

Par Charles Chaleyat

L’Histoire, dit-on, est écrite par les vainqueurs et c’est vrai que, siècles après siècles, les nouvelles générations ont dû, chercheurs et esprits libres aidant, ré-écrire leur histoire récente ou ancienne. Il en va ainsi de la Révolution française et de ses prodromes : les « philosophes » des « Lumières » comme du Moyen-Age si longtemps présenté comme arriéré par ces mêmes philosophes, eux-mêmes racistes et esclavagistes, anti-féministes et anti-chrétiens forcenés, ou du génocide vendéen  nié, jusqu’à peu, malgré son émouvante consécration par Soljenitsyne.

L’archéologie, pour plus scientifique qu’elle paraît, ne peut éviter d’être intégrée à tel ou tel discours récupérateur ou pas. Et comme elle nécessite des fouilles et met en cause des droits de propriété ou des revendications territoriales comme, lorsqu’après la IIè guerre mondiale fut établie la frontière germano-polonaise (dite Oder Neisse), quand les Polonais tentèrent d’établir la présence préalable de Slaves dans cette zone par l’archéologie. Les nazis avaient eux aussi lancé des fouilles par ci par là pour trouver des traces de peuples germaniques… justifiant leur Drang nach Osten.

Il en est de même et de façon encore plus brûlante en Palestine où Israéliens et Palestiniens, sur fond d’occupations jugées illégitimes et sur fond d’une histoire plurimillénaire, fouillent leurs sols à la recherche de ‘Juifs’ ou de ‘Philistins’. Malgré le côté un peu ridicule d’une ‘archéologie ‘biblique’ de vouloir tracer une ascendance ‘pure’ sur plus de 3000 ans au regard des phénomènes migratoires depuis ces temps reculés, ces recherches sont prises très au sérieux et entrainent à chaque fois des problèmes politico-juridiques*.

Ainsi la fouille par l’IFPO** de Sébastia (ancienne Samarie) en Cisjordanie, fouille qui toucherait l’emplacement du palais d’Hérode où aurait eu lieu la décapitation de Jean-Baptiste, ayant lieu à proximité d’une colonie israélienne, est interdite car en zone C contrôlée par Israël. Et c’est en cette zone que se trouvent les sites les plus importants régulièrement pillés par les colons juifs! Les protestations des Palestiniens ne changent rien, preuve que la politique prévaut et de très loin sur la recherche de la vérité…

*  Shlomo Sand 2010 Comment Le peuple juif fut inventé. Flammarion.

** Institut Français du Proche-Orient en coopération avec la Palestine.

Delit D'images
Pas de commentaires

Le formulaire de commentaires est actuellement fermé.

Traduire le site »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services