Les prédictions d’Elizabeth Teissier pour 2017!

Les prédictions d’Elizabeth Teissier pour 2017!
Download PDF

2017, UNE ANNEE TRES CONTRASTEE, QUI FINIT EN BEAUTE!

Si l’on considère, comme critère d’appréciation qualitative d’une année, le nombre d’aspects, positifs et négatifs, formés par les 5 planètes lentes du système solaire (Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune, Pluton), l’année 2017 comporte le même nombre d’aspects négatifs (6) et positifs (4) que 2016. Mais bien sûr il s’agit d’aspects des planètes différentes, ce qui change le climat de l’année à venir. Il nous faudra attendre 2018 pour voir s’inverser la donne, avec cinq aspects positifs et seulement deux négatifs–ouf ! Gardons donc les yeux rivés sur l’horizon de 2018 !…

Alors, quid de 2017 ?

Commençons par la fin : l’année se termine mieux qu’elle ne commence. Grâce à Jupiter/Neptune début décembre- qui jouera les prolongations jusqu’en août 2018–, on peut compter sur une société davantage portée à l’empathie, au partage et à la spiritualité, tandis qu’on peut espérer un (début de) règlement du problème des migrants. Ce cycle étant celui de la France, ce pays devrait être spécialement impliqué.… Depuis la fin 2016, particulièrement marquante en raison des aspects exacts entre Jupiter, Saturne et Uranus le jour de Noël (!), puis à travers 2017 (notamment jusqu’à la mi-octobre où Jupiter change de signe pour entrer en Scorpion), le climat planétaire mondial ressemble à un pot-pourri plein de contradictions : D’un côté, avec Saturne/Uranus, le cycle des États-Unis et de la droite -à Noël, puis en mai ( !) et en novembre-, on privilégie partout la droite au détriment de la gauche ; par ailleurs, on a tendance à faire du neuf avec de l’ancien (recycling), un phénomène qui s’oppose avec bonheur à l’obsolescence programmée. Au grand bénéfice de la planète. De l’autre, avec Jupiter/Uranus, très actif, là aussi, autour de Noël, puis début mars et début octobre, régnera un climat propice aux inventions et découvertes de toutes sortes, notamment scientifiques, médicales ou liées à l’exploration interplanétaire, mais favorisant également révoltes et insurrections, catastrophes naturelles et/ou aériennes. A signaler en outre : le cycle de l’Europe (Jupiter /Saturne), en bon aspect depuis la mi-novembre- et également déjà actif le 25 décembre 2016-, se répercutera sur la fin août 2017, à travers un processus de consolidation et de meilleure harmonisation de l’Union Européenne. Une bonne nouvelle pour l’Occident…

Cependant, on ne peut faire l’impasse sur le cycle majeur Uranus/Neptune (conjonction en 1993, qui a vu les premiers pas d’Internet) ; un cycle qui arrive à un temps fort en 2017 et qui se prolongera jusqu’en 2019. Je l’interprète comme une crise majeure –la première–liée à la Toile, dont on va découvrir les problèmes et les limites du système. Comme s’il fallait extrapoler, inventer, trouver des solutions aux problématiques posées, cette dissonance pourrait également se traduire par d’énormes bugs, voire des cyber- guerres. Mon conseil : mettons toutes nos données personnelles à l’abri sur des disques durs externes, soyons vigilants et adaptables et faisons le dos rond !…

Enfin, dernier cycle entre planètes lentes en cette année 2017 qui s’ouvre, celui de Jupiter/Pluton, qui sera actif jusqu’en août prochain, avec une étape importante en mars. Que peut-on attendre de cette dissonance ? Une probable crise monétaire ou touchant aux hautes finances, aux grands trusts, peut-être au pétrole, une phase de luttes âpres pour le pouvoir et favorisant les états policiers.

Heureusement, comme dit plus haut, l’année se termine en beauté avec le trigone Jupiter/Neptune qui vient à point pour rappeler l’humanité à davantage de spiritualité.

En somme, du bon et du moins bon à l’horizon de ce nouveau cru 2017, que je vous souhaite… délectable !

Astralement vôtre,

Elizabeth Teissier

Prévisions 2016

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.