Le groupe SFR va tester les publicités ciblées à la télé!

Le groupe SFR va tester les publicités ciblées à la télé!
Download PDF

“Ceux qui ont des chiens auront des publicités pour Canigou et ceux qui ont des chats des publicités pour Ronron.”
BFM Paris, nouvelle chaîne du groupe SFR, testera à l’été 2017 sur son antenne, les “publicités adressées”, des spots différents selon les foyers. Et c’est une première en France, a annoncé vendredi 10 février le patron de SFR Media Alain Weill.

Comme pour les bandeaux sur internet, la publicité adressée consiste à adapter les spots aux téléspectateurs en fonction des données que détient l’opérateur sur eux, comme leur localisation, complétées par d’autres données qu’il peut acheter et croiser.

Une technologie riche de possibilités. “En simplifiant, ceux qui ont des chiens auront des publicités pour Canigou et ceux qui ont des chats des publicités pour Ronron”, a résumé en souriant Alain Weill devant l’Association des journalistes médias.

Objectif: accroître les investissements publicitaires à la télévision, qui viennent de se faire dépasser par les investissements sur internet, au bénéfice des géants comme Google et Facebook qui en captent l’essentiel.

“Pour l’instant la législation française n’autorise les publicités adressées que sur les chaînes locales, mais elle devrait évoluer courant 2017”, a estimé Michel Combes, patron de SFR.

“Les annonceurs sont prêts à payer un peu plus cher pour passer des pubs différentes selon les foyers, sur lesquels nous disposons de beaucoup de données, via nos box. Par exemple, un constructeur automobile pourra proposer une voiture différente, ou le groupe SFR lui-même proposer des offres différentes selon que le foyer est ou non déjà abonné”, a expliqué Michel Combes.

Le test mené par BFM Paris, avec pour commencer des pubs adaptées à la localisation des téléspectateurs, sera une première en France. TF1 teste avec Orange des publicités ciblées mais seulement sur les vidéos en replay.

“Nous allons appliquer à un média classique le modèle de la publicité numérique. C’est une révolution qui se prépare, un enjeu considérable”, a ajouté Alain Weill. Grâce à cette nouvelle technique, le groupe espère aussi attirer à la télévision de nouveaux annonceurs qui veulent cibler leur public, au-delà des secteurs habituels comme les cosmétiques, le luxe ou l’automobile.

Source

Partager