Délit d’Images a retrouvé la gnôle du Mexicain !

Délit d’Images a retrouvé la gnôle du Mexicain !

Vous êtes peut-être au courant, la cuisine française est désormais inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco ! Mais, au fait, de quelle cuisine française parle-t-on ? L’indigeste ? Cette vieille « nouvelle cuisine », composée d’un radis et de carottes que l’on sert dans des assiettes carrées ( !), façon chirurgicale, sous néons « high tech » des restaurants bobos de la capitale ?!

Pour nous, y’a pas de lézard (d’ailleurs la bestiole en question est indigeste, même avec une sauce piquante), c’est la « bonne bouffe » qu’il faut préserver et promouvoir, la vraie, l’authentique, de nos petits bistrots, auberges perdues et autres « routiers » qui faisaient encore naguère la fierté de nos provinces charnelles… Et là, ça tombe bien, c’est une « tata flingueuse », Claire Dixsaut, qui vient sauver nos papilles patriotes avec un superbe bouquin qui tombe à point (comme la bavette) : A table avec les tontons (70 recettes de bistrots) publié aux éditions Agnès Viénot. L’ouvrage est un magnifique hommage à la gourmandise façon Audiard, comme le rappelle cette femme de goût (hé oui, ça existe encore !) : « J’ai connu une Polonaise qu’en prenait au petit déjeuner… Faut tout de même admettre que c’est plutôt une boisson d’homme » (…) On reconnaît un dialogue signé Michel Audiard à deux signes distinctifs : ses répliques fulgurantes et sa gourmandise. Il n’y a que lui pour assassiner les quidams à coups de sel de céleri, réconcilier deux clans de voyous, autour d’un alcool de betterave, coincer dans la même phrase l’Ophélie de Shakespeare et une boîte de pâté. Avec au moins une scène de mangeaille ou de boisson par opus, dans une filmographie qui compte plus de 120 titres, Audiard est probablement le scénariste le plus gustatif du cinéma français !

A Délit d’Images, comme on sait partager les bonnes choses, voici (enfin !) rien que pour vous la fameuse (!) recette de « la gnôle du Mexicain »…

En espérant après cela vous garder encore parmi nous, foie de Polonaise !

Arnaud Menu et David Miège

Partager