Les brèves de comptoir de Jean Carmet, acteur français! (Vidéo)

Download PDF


Séquence nostalgie… Tout une époque…

Jean Carmet naît le 25 avril 1920. Passionné de comé­die, le jeune homme aban­donne ses études pour faire de la figu­ra­tion à l’Opéra et au Théâtre du Châte­let. En paral­lèle, il devient régis­seur au Théâtre des Mathu­rins et fait une brève appa­ri­tion dans Les Enfants du para­dis de Marcel Carné. Il intègre alors la troupe comique Les Branqui­gnols, aux côtés de Michel Serrault, Jean Lefebvre ou encore Louis de Funès. Dès les années 1940, il multi­plie les seconds rôles au cinéma. L’ac­teur tour­nera plus de 200 films ! Il joue pour les plus grands réali­sa­teurs, colla­bo­rant notam­ment avec Granier-Deferre, Mocky, Verneuil, Duvi­vier ou encore Jean Renoir. Le grand public le découvre dans Le Grand blond avec une chaus­sure noire, aux côtés de Pierre Richard. Jean Carmet décrochedeux Césars du meilleur second rôle, pour Les Misé­rables (1983) et Merci la vie (1992). En 1994, son comparse bon-vivant Gérard Depar­dieu lui remet un César d’hon­neur, récom­pen­sant une vie consa­crée au cinéma.

Dans sa vie privée, Jean Carmet a rencon­tré Raymonde Machet à 18 ans pour ne plus jamais la quit­ter. Le couple a donné nais­sance à deux fils, Olivier et Jean-François. Le 20 avril 1994, Jean dispa­raît. Son ami Gérard Depar­dieu pousse la mairie de Tigné où il possède un château à rebap­ti­ser l’une de ses rues du nom du célèbre et regretté acteur.

Partager